Comment réussir un entretien de recrutement virtuel ?

L’entretien est l’étape cruciale du processus de recrutement, celle où vous devez convaincre votre interlocuteur que vous êtes le meilleur candidat pour le poste. Si vous avez préparé une candidature personnalisée, vous avez déjà réalisé la moitié du travail de préparation.

Il reste néanmoins à poursuivre vos efforts pour vous démarquer auprès du recruteur. Nous avons conscience que ce rendez-vous incontournable avec un cabinet de recrutement, puis le recruteur peut effrayer et faire perdre leurs moyens aux candidats.

Dans le contexte actuel, le jeu est redistribué, les règles changent et chaque partie doit s’adapter à de nouvelles conditions. Que ce soit pour des raisons sanitaires ou de distance géographique, les entretiens de recrutement sont organisés de plus en plus en visioconférence.

Les entretiens virtuels sont à préparer aussi sérieusement, mais différemment que les entretiens en face-à-face. Dans cet article, nous avons décidé de rassembler quelques conseils pour rassurer et aider les candidats à réussir cette étape essentielle d’un process de recrutement.

1.         Soignez votre préparation

Que l’entretien de recrutement se déroule en face-à-face ou via un écran interposé, il exige du candidat la même préparation. Recruter pour une entreprise n’est pas un process qui se permet d’être dégradé, même par un contexte exceptionnel.

Le consultant en recrutement puis le recruteur final auront les mêmes attentes envers les candidats, que ce soit en présentiel ou en virtuel.

Sans vouloir se répéter, être prêt pour un entretien cela signifie : être habillé selon le dress code attendu, être ponctuel à l’heure du rendez-vous et être entièrement disponible, comme si vous étiez dans la même pièce que votre interlocuteur.

Tout le monde comprend maintenant les contraintes du télétravail. Mais que vous ayez des enfants, des colocataires ou des travaux dans l’immeuble, organisez-vous pour ne pas être dérangé sur le créneau convenu.

N’oubliez pas également de couper votre portable et toutes ses notifications. Y compris celles de l’ordinateur et la tablette, car vous serez déconcentré par les bruits ou les fenêtres qui s’ouvrent inopinément.

2.        Prévoyez une bonne installation technique

Avec les entretiens virtuels, vous n’aurez pas d’aléas de transports, pas de métro en retard ou de bouchons sur la route. Néanmoins, cela requiert que vous soyez à l’heure techniquement !

Un entretien virtuel réussi est aussi conditionné à une installation technique qui fonctionne. Vérifiez au préalable votre caméra, votre micro et la mise à jour du logiciel utilisé. Il est également nécessaire de s’assurer d’une connexion internet suffisante.

Soignez votre fond d’écran. Que vous soyez dans un studio de 9m² ou dans votre bureau qui sert aussi de buanderie, vos interlocuteurs n’ont pas envie de voir le linge qui sèche derrière vous…

Enfin, réglez l’éclairage. Rien n’est plus désagréable pour votre interlocuteur que de ne pas vous voir, que vous soyez dans l’ombre ou au contraire ébloui par les rayons du soleil.

Pour résumer, choisissez un espace clair, neutre et bien rangé pour vous installer, confortablement.

Petit rappel. A l’heure où le télétravail se développe, il est important de montrer que vous êtes en mesure de travailler de la maison. Au moins dans un premier temps, s’il le faut.

3.         Anticipez les nouvelles questions

Profitez de ne pas être dans la même pièce que votre interlocuteur pour conserver devant vous toutes vos notes concernant l’entreprise et le poste. Personne ne les verra et vous pourrez les consulter à tout moment. N’hésitez pas à lister des exemples concrets et chiffrés de vos résultats pour illustrer votre parcours et vos compétences.

En revanche, les entretiens virtuels n’empêchent pas les mises en pratique… Par exemple, le recruteur peut vous demander de réaliser des tableaux ou graphiques sur Excel. Soyez prêt à partager votre écran (d’où l’intérêt double d’avoir coupé toute application au préalable…) et à lui montrer vos compétences en direct.

Le contexte a amené les recruteurs à orienter différemment leurs entretiens, en demandant aux candidats leurs appétences, leur utilisation des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, etc.

Par exemple, votre futur employeur peut vous demander ce que vous pensez du télétravail. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, à moins de connaitre au préalable les pratiques de l’entreprise. La bonne attitude consiste à expliquer et argumenter votre position : pas de pièce séparée, enfants à la maison, isolement ou au contraire concentration renforcée, gain de temps sur les trajets… À chacun sa situation, ses contraintes et ses avantages.

N’oubliez pas que les recruteurs recherchent aujourd’hui des collaborateurs, compétents certes, mais qui font preuve d’adaptation et d’agilité dans leur environnement professionnel.

Nous espérons que cet article vous aura aidé à comprendre les codes d’un entretien virtuel. Enfin, le dernier avantage avec les réunions en visioconférence, c’est qu’il n’y a pas de geste barrière à respecter ni de masque à porter. Profitez-en, affichez votre plus beau sourire !

Si votre CV a été sélectionné parmi les autres candidatures, vos compétences ont déjà convaincu le consultant en recrutement. Lors de l’entretien, vous devez le persuader par votre personnalité, votre dynamisme et votre motivation que vous êtes le meilleur candidat pour occuper ce poste.

Erreur !
Vous venez de recevoir un e-mail contenant un lien de validation. Merci de confirmer votre email.

Newsletter

Recevez nos conseils RH et nos dernières actualités par mail