Comment évoluer en cabinet d’Expertise Comptable

Expertise comptable

À la sortie des études de comptabilité, deux options se dessinent aux jeunes diplômés : intégrer un cabinet d’expertise comptable ou le service financier d’une entreprise. Deux carrières opposées pour des modes de vie et des conditions de travail très différents. Votre choix dépendra de votre personnalité, de vos ambitions et de vos objectifs en termes de vie personnelle. 

Intégrer une entreprise, c’est participer à son évolution, être au cœur de la politique globale et des prises de décision. Vous êtes un maillon de la chaîne et interagissez avec les autres services de la société.

1. Commencer sa carrière dans un cabinet d’expertise comptable

Les gros cabinets recrutent aisément de jeune diplômé. Car ils ont les moyens humains et financiers pour les former. En début de carrière, les postes sont collaborateur comptable ou alors contrôleur financier. 

Vous apprenez des méthodes de travail et acquérez de l’expérience auprès des collaborateurs seniors de votre équipe. Dans un cabinet comptable, il faut avoir une flexibilité et une capacité de travail importantes. Certaines périodes peuvent être plus calmes. Mais les horaires peuvent aussi s’allonger. Surtout en période de clôture de comptes, de déclarations fiscales ou de fin d’année.

Un collaborateur comptable gère en moyenne 20 à 30 clients simultanément. Cela implique de s’adapter à chaque client et d’être capable de changer de secteur d’activité, de convention collective et de cadre réglementaire entre chaque dossier.

2. Comment devenir expert-comptable

Après plusieurs années d’expérience, le collaborateur comptable peut prétendre à évoluer dans son cabinet.

Il peut espérer devenir collaborateur senior. Et par la suite, évoluer vers le poste de cadre comptable.

Pour devenir expert-comptable, un niveau minimum d’études et d’expérience est requis.

Quatre grandes étapes vous attendent : l’obtention du Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG), celle du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG), un stage de trois ans au sein d’un cabinet, et le Diplôme d’Expertise-Comptable (DEC).

Au-delà de la maîtrise des chiffres et des années d’expérience, un expert-comptable doit démontrer d’autres qualités, plus comportementales : 

  • Avoir un bon relationnel 
  • Savoir écouter son client 
  • Avoir le sens du conseil et de la diplomatie 
  • Faire preuve de pédagogie et d’esprit de synthèse 
  • Être discret, respecter la confidentialité


Les cabinets d’expertise-comptable se positionnent, comme des partenaires des entreprises. Ils informent, écoutent et conseillent les dirigeants sur leur gestion financière, leur développement commercial ou leur stratégie d’investissement. 
Un expert-comptable doit connaître les secteurs d’activité, leurs enjeux et leurs problématiques pour pouvoir accompagner au mieux ses entreprises clientes, sur le long terme. 

Après quelques années d’exercice, l’expert-comptable peut devenir associé, directeur comptable, ou commissaire aux comptes. Certains décident d’ouvrir leur propre cabinet. Quand d’autres, préfèrent rejoindre une entreprise. Souvent à la recherche d’un nouveau challenge. Soit en tant que responsable du service comptable ou encore en tant que directeur administratif et financier.

3. L’évolution des métiers dans un cabinet d’expertise-comptable

Les experts-comptables peuvent évoluer vers des postes de commissaires aux comptes. La formation requise est le Diplôme d’Expertise-Comptable. Suivi de deux années de stage auprès d’un commissaire aux comptes habilité doivent être réalisées. L’expert-comptable est le partenaire quotidien du dirigeant d’entreprise. Le CAC intervient, ponctuellement, pour contrôler les comptes d’une entreprise. Il a pour mission principale de certifier les comptes annuels de l’entreprise qui fait appel à lui, en réalisant un audit légal, dont la procédure est strictement définie par la loi et en accord avec les normes en vigueur.

Un autre métier possible dans les cabinets d’expertise comptable est auditeur financier. Ce dernier est chargé d’analyser le fonctionnement comptable, financier et parfois social d’un service ou d’une entreprise et de proposer des recommandations. Il contrôle l’exactitude, la régularité et la fiabilité des informations financières et s’assure de la rigueur des procédures de gestion pour un fonctionnement optimal. 
Il faut être titulaire d’un diplôme de niveau Bac + 5 en audit, finances ou contrôle de gestion, du DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion), ou d’une école de commerce.

Aussi, l’offre des prestations est de plus en plus élargie par les cabinets comptables. Que ce soient la gestion des paies, les déclarations sociales et l’édition des bulletins de salaire, les cabinets comptables proposent aujourd’hui de prendre en charge une partie de la gestion administrative des ressources humaines de leurs entreprises clientes. 

Pour conclure

Les cabinets d’expertise-comptable recrutent, maintenant, des profils de tout niveau d’études (allant du Bac au Bac + 8). Leur but est de répondre à l’ensemble de leurs missions sur des postes d’Assistant à Expert-Comptable.

Erreur !
Vous venez de recevoir un e-mail contenant un lien de validation. Merci de confirmer votre email.

Newsletter

Recevez nos conseils RH et nos dernières actualités par mail