Cabinet Comptable : une filière qui recrute !

Cabinet-Comptable-recrutement-fillière

La complexité du monde économique et du code du travail rend l’existence des experts-comptables et de leurs cabinets indispensables. Le secteur de la gestion et de l’audit va continuer à se développer dans les années à venir. Et les profils diplômés et qualifiés resteront convoités par les cabinets comptables.

1.         Un métier indispensable et en développement

La profession a recensé un besoin de 10 000 nouveaux commissaires aux comptes et près de 10 000 experts-comptables. Sans compter les nombreux départs en retraite prévus dans les métiers les plus qualifiés.

Cette hausse des besoins est engendrée par les évolutions du marché économique, la législation du monde du travail et les exigences des clients. Aujourd’hui, toute entreprise, association, administration, quel que soit son secteur d’activité, nécessite les conseils avisés d’un expert-comptable. Mais également de plus en plus de particuliers qui souhaitent être accompagnés dans la gestion personnelle de leurs finances.

Les gros cabinets souffrent généralement d’un turn-over assez important. Les conditions de travail sont parfois rudes. La charge de travail est fluctuante mais reste très importante à certaines périodes de l’année. Ce sont de bonnes écoles pour les jeunes diplômés, pour acquérir les méthodes de travail. Et ils offrent des salaires d’embauche à la hauteur de l’investissement demandé.

Les cabinets comptables de taille plus modeste doivent en revanche recruter pour remplacer une population proche de la retraite.

Cela signifie que de nombreux postes sont à pouvoir partout en France.

2.         Un métier qui évolue

L’expert-comptable ne fait plus seulement qu’analyser les chiffres et établir les comptes de l’entreprise. Les cabinets élargissent de plus en plus l’offre de leurs services.

En effet, les cabinets d’expertise-comptable se positionnent comme des partenaires des chefs d’entreprise. Leurs compétences se développant, ils fournissent aux sociétés des conseils en matière d’impôts, de gestion de trésorerie, d’investissements, etc.

Pour certaines TPE ou PME, l’expert-comptable est un véritable conseiller en développement économique et en stratégie commerciale. Soit parce qu’elles ne possèdent pas les compétences en interne soit parce qu’elles ont fait le choix d’externaliser toute leur gestion financière et comptable.

Le développement du numérique a également participé à la diversification des prestations proposées par les cabinets comptables. Avec la transformation digitale et la dématérialisation des contrats, certains proposent maintenant la gestion des paies (et l’édition des bulletins de salaire). Ainsi, vous voyez apparaître des annonces pour des postes d’Assistante RH ou de Gestionnaire administrative RH à pourvoir dans des cabinets comptables.

L’expert-comptable est en mesure d’évaluer le coût d’un recrutement, l’indemnité légale d’un licenciement ou de budgétiser l’évolution d’une masse salariale. Au-delà de l’analyse des chiffres, il informe et conseille le chef d’entreprise dans sa gestion des ressources humaines.

3.         Des profils de tous niveaux sont recherchés 

Plus un cabinet comptable diversifie l’offre de ses prestations, plus il a besoin de compétences variées et donc d’embaucher des profils différents.

Les cabinets d’expertise-comptable recherchent des collaborateurs de tout niveau d’expérience et de diplôme. Du niveau BAC au niveau BAC +8, les candidats peuvent intéresser les cabinets comptables.

Les gestionnaires de paie ou assistantes RH sont des profils également recherchés par les cabinets comptables pour répondre aux besoins de leurs clients, qui externalisent ces tâches administratives et capter cette part de marché.

Bien sûr, les profils les plus qualifiés sont les plus recherchés comme les auditeurs ou les experts-comptables expérimentés. Et notamment les candidats ayant suivi le cursus classique en 3 diplômes :

– Le Diplôme de comptabilité et de gestion ou DCG, de niveau Bac+3. Diplôme d’État que l’on obtient en passant un examen, préparé en école privée ou à la suite d’un DUT GEA, BTS CGO ou d’une école de commerce.

– Le Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion ou DSCG correspond à un niveau master, soit Bac +5. L’accès aux épreuves est ouvert aux titulaires du DCG ou d’un master. Les diplômés d’IEP ou d’écoles de commerce ont aussi des équivalences pour certaines épreuves.

Le master le plus adapté pour préparer le DSCG est le master CCA (comptabilité, contrôle audit) proposé à l’université.

– Le Diplôme d’expert-comptable (DEC) correspond à un Bac+8. Pour l’obtenir, il faut faire un stage professionnel de trois ans dans un cabinet : il s’agit en réalité d’une première expérience professionnelle à temps plein. Il y a ensuite un examen final comportant la soutenance d’un mémoire.

Parce que le monde du travail évolue et se complexifie chaque jour davantage, les cabinets d’expertise-comptable ont de belles années à venir. Et ils auront besoin de profils qualifiés pour répondre aux besoins de leurs clients, qui se tourneront de plus en plus vers la recherche de solutions extérieures.

En pleine recherche d’emploi ? Rush Compta vous propose une multitude d’offres d’emploi dans les métiers de la comptabilité. Vous souhaitez postuler ? Déposez votre CV en cliquant juste ici.

Erreur !
Vous venez de recevoir un e-mail contenant un lien de validation. Merci de confirmer votre email.

Newsletter

Recevez nos conseils RH et nos dernières actualités par mail